CoNfLiCtueL ImPonCtueL

par Mademoiselle Citrouille  -  1 Mars 2015, 20:38  -  #Bonheur

CoNfLiCtueL ImPonCtueL

Le conflit,

Les conflits,

Ou pas de conflits… Aucun conflit, ou quasiment jamais.

Pendant plusieurs années j’ai choisi la troisième solution.

Après une enfance confinée dans les conflits, la violence, les cris j’ai trouvé la troisième solution plutôt pas mal.

Oui oui, pas de conflits, pas d’engueulades, pas de cris. Cela existe.

Cette solution que j’ai exploitée et surexploitée à de très bons côtés, on vit sa vie sereinement, sans stress, sans énervements, sans cris. Aucun cris.

La vie est calme en apparence, les choses sont agréables, la vie suit son cours sans perturbations, aucune.

Pas de conflit au début c’est délicat, cela signifie ne pas se mettre en contradiction avec autrui, ne pas être en désaccord, ne pas se rebeller.

Je suis donc devenue, malgré moi l’ombre de moi-même. J’étais bien réelle mais silencieuse, je parlais, je rigolais, je vivais mais je ne ressentais plus.

A force de prendre sur soi, d’être dans l’évitement on en arrive à ne plus savoir ce que l’on est, ce que l’on pense réellement.

On se tait, on s’enferme dans un mur de silence.

Rien de visible extérieurement. Pas timide, pas introverti mais dans l’évitement permanent.

On fini par être un peu un fantôme déambulant dans une rose dont on cherche à éviter les épines omniprésentes.

J’avais tellement oublié le sens du conflit que j’ai fini par oublier tous les sentiments la jalousie, l’amour, la tristesse, le désir, la colère, la passion.

Tous les sentiments qui peuvent s’apparenter tôt ou tard à un conflit.

Le monde des bisounours quoi… mais cela ne dure jamais.

Un événement récent m’a fait réalisé que l’évitement du conflit ne faisait que ralentir l’explosion. Je ne parle pas d’autrui mais de moi. Je me suis oublié, j’ai oublié ce que je pouvais ressentir lors d’une trahison, d’une blessure, d’un coup dur, d’un bonheur…

Les conflits sont nécessaires. Pas à toutes les sauces, pas au quotidien, pas régulièrement.

Mais de temps en temps !

Je ne suis pas un robot, je n’ai pas à faire semblant d’être heureuse, je n’ai pas à faire semblant de sourire, d’être sereine.

J’ai le droit, vous avez le droit d’être en colère … le droit de dire « merde », de vous révolter, de penser par vous même. Le droit de créer une situation à « la con » dans votre vie simplement pour être en accord avec vous même.

Ne vous oubliez pas pour autrui, ne vous oubliez pas, pour rien ni personne.

Soyez vous.

Etre en conflit de temps en temps ne signifie pas que l’on aime le conflit ni qu’on le cherche.

Il ne faut pas le chercher seulement savoir vous y confronter quand il s’avance vers vous.

Savoir l’accepter sans vous oublier.

Savoir le prendre avec respect et dignité sans vous écraser.

N’oubliez pas à force de trop baisser la tête on finit par se prendre un mur.

Mademoiselle Citrouille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :