La Vie quOi!

par Mademoiselle Citrouille  -  11 Mai 2015, 05:58  -  #Bonheur

La Vie quOi!

Rêver comme une gamine.

Croire encore au possible,

Donner comme si je n’avais plus rien à perdre.

Croire encore à l’impossible,

Ne jamais lâcher la main qui nous tient,

La main qui nous maintient

Un jour je ne suis rien,

Rien qu’un petit grain de sable dans l’univers

Et soudain je deviens tout.

Et ce jour ce jour je sais ce que veut dire le bonheur.

Cette quête du bonheur au point de pouvoir en souffrir.

Se heurter à la vie,

Se cogner à ce qu’on enfoui depuis des années, a son passé, à ses démons.

Le passé.

Vivre dans le passé, non certainement pas.

Revivre le passé encore moins.

L’affronter, enfin…

Peut-être.

Affronter ses erreurs, ses faux pas, ses difficultés.

Ses failles, ses faiblesses.

Accepter que je ne suis pas parfaite, que je porte en moi des douleurs profondes et croire…

Croire qu’on peut maintenant gommer les plaies pour que tout cicatrise.

Que tout cicatrise vraiment, pas seulement mettre un bandage sur les plaies mais les laisser…

Leur laisser le temps de se cicatriser, de guérir, de respirer.

Juste parce que l’on sait que quelques soit la situation on est plus seule.

On sait que tout ira bien.

Juste rêver, rêver, encore rêver, rêver à s’en bruler les ailes.

A s’en bruler son passé.

C’est une évidence,

L’évidence de ta route sur la mienne, de ta main dans la mienne, de tes bras qui m’entoure malgré la tempête.

Ne me lâche pas.

Tu me lâche je tombe.

Ne me pousse pas.

Tu me pousse je vais me blesser.

La vie prend un sens.

Dis moi que quelque soit la route tu ne seras jamais loin.

Que tu seras là pour me tenir, me reconstruire.

Ce qui compte ce n’est pas la présence quotidienne, ce qui compte ce n’est pas d’être là au quotidien.

Ce qui compte, c’est ta présence au fond de mes égarements, au fond de mes faiblesses.

Je suis sur ta route.

Tu es sur la mienne.

Mademoiselle Citrouille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :