Maman ou pas.

par Mademoiselle Citrouille  -  31 Mai 2015, 08:09  -  #Pensées

Maman ou pas.

Aujourd’hui c’est une fête particulière la fête des mères.

Et en réalité, j’ai une inspiration un peu mélancolique à ce sujet.

Une peur un peu irréelle et à la fois si probable, si concrète.

Est-ce qu’un jour un petit bout de chou s’approchera de mon lit en sautillant un dimanche matin avec une fleur cueillie dans le jardin, avec un collier de coquillette ou une carte d’amour avec un dessin… Ou tout simplement un petit bisous au creux du cou...

Est-ce qu’un jour la vie me donnera cette chance d’avoir un enfant, que cet enfant soit de mon sang ou de mon cœur est-ce qu’il viendra ?

Est-ce que mon rêve le plus cher en mon cœur se réalisera ?

Dans la vie on peut tout avoir, il suffit de le vouloir c’est ce que je dis tout le temps.

Mais la seule chose que l’on ne peut décider, la seule chose qui ne dépend pas de nous, c’est quoi en réalité ? C’est cette chose magnifique qu’on appelle la vie.

La vie qui vient sans crier gare et qui repars aussitôt.

La chance qu’on nous donne un jour de lire qu’on est enceinte, de regarder ce test de grossesse avec toutes les joies du monde.

Se projeter, y croire, en rêver, faire déjà attention à tout … juste pour en prendre soin.

Pour prendre soin de cette crevette qui peut naitre.

Cette chance qui se transforme en drame lorsqu’on doit nous l’enlever, lorsque l’on doit accepter qu’un cœur qui bat doit s’arrêter.

S’arrêter au risque de nous tuer…. S’arrêter au risque de l’abîmer, s’arrêter simplement car ce n’est pas possible…. Impossible…

Puis se dire que ce n’était pas le moment, que le moment reviendra qu’il faut être patient.

Puis la chance, reviens, si belle si forte, la chance à nouveau de pouvoir être mère.

Si belle, si forte, la douleur, la douleur de reperdre, que tout s’écroule à nouveau.

Sentir son cœur qui bat simplement parce que je sais qu’il bat.

Et le perdre… encore… pourquoi, pourquoi me donner la chance pour me la reprendre.

Pourquoi l’amour ne suffit pas à faire battre un cœur ?

Pourquoi mon corps refuse de me laisser ce que mon cœur veut ?

Pourquoi donner l’espoir si il est vain ?

Pour certaines être mère est un choix, le choix de le garder, ou de le laisser

Etre mère c’est un choix personnel.

Pour moi être mère ne se décide pas la vie ne nous appartient pas on a pas le droit de prendre la vie que l’on nous donne.

Vous ne pouvez pas savoir à quel point la douleur est forte de vouloir un enfant, de l’avoir en soi, d’avoir un cœur qui bat, puis toute la vie qui s’écroule. D’un coup. Violemment. Vous laissant seule avec votre chagrin le plus profond.

Car quand on vous retire un cœur qui bat en vous, c’est la vie qu’on vous retire, c’est la joie, c’est l’espoir de tellement de choses.

On ne peut que se relever, et un matin comprendre que c’est fini. Que l’espoir est vain.

Qu’il faut tourner la page, tourner et espérer cet enfant de cœur.

Cet enfant dont le cœur ne pourra pas battre dans notre ventre mais uniquement dans notre cœur, à l’unisson.

Etre mère… un jour peut-être si l’administration nous en accorde le droit. Si une administration nous juge capable d’éduquer un enfant, de l’aimer, cela est si évident.

Et pourtant il faut le justifier. Justifier qu’on a le cœur assez grand pour y loger un enfant.

Un miracle, qui n’en est plus un puisqu’il tient sur un bout de papier et non sur une goutte de sang.

Se lever chaque matin en pensant à eux. Qui ne sont plus là… qui sont là haut…

Car je sais au fond qu’un cœur qui bat et qui meurt ca reste un ange dans le ciel.

Mes anges, mes anges qui sont là haut pour me guider et m’aider à accepter ce que je ne suis pas en mesure de changer.

Je ne suis peut-être pas une mère mais je suis la maman de mes anges gardiens.

Je les ai perdus mais ils vivent en moi.

Aujourd’hui je pense à eux.

A ce que je ne suis pas aux yeux de tous mais à ce que je suis profondément dans mon cœur.

Bonne fête maman. Que tu n’es pas.

Mademoiselle Citrouille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Cerise 25/06/2015 17:06

Comme je me reconnais dans ce que tu écris!!
Il y a eu en moi 4 fois un petit coeur qui bat, pourtant c'est un seul enfant qui aujourd'hui me souhaite "bonne fete maman". Le dernier petit coeur est arrivé au moment ou je ne l'attendait plus, il est resté en dedans tout juste assez longtemps pour vivre dehors. Aujourd'hui il fete ses 5 ans. Et il ne se passe pas un seul jour ou je ne me dit qu'il ne faut jamais perdre espoir!!!
Plein de courage a toi...

Mandarine & Ambre 25/06/2015 19:49

Coucou Cerise, je suis très émue et touchée que tu prenne le temps de m'écrire, de me donner ton ressenti et ton parcours.
Merci milles fois pour cela. Je rêverais que mon chemin soit similaire au tien. Merci infiniment pour ce message d'espoir :) Des gros bisous Cerise.