On va papoter...

par Mademoiselle Citrouille  -  21 Novembre 2015, 11:14  -  #Pensées

On va papoter...

Dis,

Si on en parlait,

De moi, de toi,

Je suis arrivée un peu tard, n’est ce pas ?

Tu as déjà tout construit,

Et moi j’arrive, avec tout à construire.

Et puis moi tu vois, je veux tout construire avec toi.

Pas quelqu'un d’autre,

M’en fiche des autres.

Mais bon,

Je suis arrivée un peu tard,

Je te demande de tout déconstruire, d’oser, de rêver, de voler.

Avec moi.

Avec ma main dans la tienne.

J’ai envie de projets avec toi, j’ai envie d’une nouvelle vie… d’une vie avec toi.

Crois-tu que l’on puisse encore vivre l’un sans l’autre ?

Crois-tu que l’on puisse vivre sans s’entendre, sans se voir, sans se toucher ?

Moi je ne crois pas.

Il est trop tard pour envisager autre chose que nous.

Que nous dans la vie, que nous dans l’éternité.

Je vois bien que tu as peur,

Peur de moi, de nous.

Peur de notre attirance, de nos mots, de notre amour qui parfois nous bousille le cœur.

Moi je n’ai pas peur,

J’ai juste peur d’une vie sans toi.

A partir de là… je suis capable de tout pour toi.

Enfin, tout cela tu le sais déjà.

Parce qu’en fait une vie sans toi c’est une vie avec le cœur vide.
Une vie avec le cœur froid.

Une vie sans rêve.

Une vie ou le passé gagne sur l’avenir.
Je n’en veux pas de tout cela…

Moi je te veux toi.

Personne ne pourra jamais remplacer ce que l’on vit.

Tu sais, cette bulle d’amour, cette bulle magique dans laquelle on a trouvé un abri.

Une bulle ou y mettre nos chagrins, nos rires, nos vérités, nos blessures…

Une bulle qui nous fait dire que la vie est belle quand on aime.

Je sais, je suis arrivée trop tard.

Ta vie est déjà faite.

Ton cœur est déjà au complet.

Moi je ne suis qu’une pièce rapportée à tout cela.
Je n’ai pas vraiment ma place.

Je comprends en faite.

L’amour ca se construit c’est cela …

L’amour ca doit être raisonnable et raisonné ?

Et nous la dedans,

On est rien de tout cela,

Nous on est passionné, amoureux…

Nous on crèverait de s’aimer autant.

Nous on se fait mal à s’en déchirer le cœur.

Nous on souffre chaque matin de nos absences.

Voilà, NOUS, c’est triste, c’est dur, c’est violent, c’est passionnant, mais c’est juste nous…

Moi, perdue, paumée dans le tourbillon de la vie. Moi qui pleure sans raison, qui crie, qui s’énerve pour des milliers de choses. Moi qui ris, qui souris, qui vis au rythme de ta vie.

Ma jalousie, ma possessivité, mes faux pas, et tout l’amour que j’ai pour toi.

Toi, apeuré, effrayé, par nous, par moi, par notre histoire, ta jalousie, et ton attirance pour ma spontanéité… qui pourtant te fait complètement flipper.

Et puis nous, et cette histoire qui nous accapare, cette histoire parfois belle, trop belle pour être vrai.

Assez belle pour bouleverser nos trajectoires.

Voilà, j’en avais des choses à te dire, sur nous…

Sur la vie,

Sur moi qui suis toujours à l’heure pour tout et qui suis arrivée en retard dans ta vie.

Merci à mon impulsivité, ma spontanéité ou pas.

Merci car je t’ai récupéré à temps pour t’y mettre.

Te mettre dans ma vie.
Mais trop tard pour t’avoir…

Tu crois vraiment qu’il est trop tard pour aimer vraiment, follement, passionnément ?

Tu crois vraiment qu’il est trop tard pour être heureux … ?
Tu crois vraiment qu’on pourra être heureux l’un sans l’autre ?

Je ne crois pas moi,

Et toi t’en penses quoi ?

Tu crois que la raison vaut plus que nous ?

Tu crois que la raison te rendra heureux ?

Dis,

Si on apprenait à s’aimer bien ?

Si on apprenait à s’apprivoiser ?

Si on apprenait à envisager ensemble ?

Si on apprenait à rêver d’un nous ?

Si on apprenait à réaliser notre vie ?

Voilà,

C’était bien cette discussion,

J’aime bien quand on parle,

J’aime bien être avec toi malgré toi.

J’aime bien être avec toi grâce à mes mots.

Mademoiselle Citrouille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :