J'étais cette fille là - Chapitre 3

par Mademoiselle Citrouille  -  7 Décembre 2015, 18:43  -  #J'étais cette fille là

J'étais cette fille là - Chapitre 3

J’étais cette fille là,

Qui décide d’écrire un roman comme on décide d’aller acheter son pain.

Sans trop savoir pourquoi. Machinalement peut-être, comme une évidence aussi.

J’écrivais beaucoup depuis qu’il était dans ma vie.

Peut-être car il était un peu ma muse.

Peut-être aussi car l’inspiration vient lorsque l’esprit est torturé.

Peut-être car l’amour est la source de tout.

Les mots ne sont que des maux.

Et les maux ne sont que l’amour.

Qui ramène tout à l’amour,

De façon un peu niaise mais tellement sincère.

J’aimais aimer,

J’aimais la vie,

Je t’aimais car tu étais ma vie.

Qui avait mis pleins d’espoirs en toi,

Tu vois je t’avais mis sur un piédestal.

Je t’avais mis en haut de mes priorités.

Tu étais dans chacun sourires de ma vie

Tu étais dans chacune larmes aussi.

J’étais cette fille là,

Celle que tu appelais lolita.

Lolita malgré moi, un truc du genre

Je n’en faisais pas vraiment exprès même si tu dis l’inverse
Alors je m’appliquais a être moins naïve.

Et même quand je croyais encore en la sincérité j’essayais d’y voir le mal.

Comme cela je ne t’exaspérais plus.

J’aimais chanter et danser ou que je sois avec qui que je sois.
Je ne réfléchissais pas non plus avant d’ouvrir la bouche ou de faire un truc.
Je préférais je crois assumer les conséquences de mes actes ou de mes mots plutôt que de réfléchir.

Je ne sais même pas vraiment si je savais réfléchir.

Je savais agir,

Je savais vivre.

C’est tout ce que je savais faire.

Réfléchir c’était raisonné et j’aimais pas tout ce qui s’apparentait de près ou de loin à de la raison.

J’aimais la passion.

Je t’aimais car tu étais ma passion.

Et puis j’étais cette fille qui ne voulait pas faire de roman avec des chapitres mais j’allais quand même le faire pour que ce soit un peu lisible.

Tu vois ce que je veux dire ?

J’aurais pu faire un livre entier de : j’étais cette fille là,

Mais je me rappelle que tu m’as dit qu’il fallait une histoire dans un livre.

J’avais l’impression d’être un peu en train de raconter une histoire..

C’était mon histoire, mêlée à la tienne.

C’est bizarre tout cela.

Tu étais devenu un peu de moi, tu étais devenu moi.

Mademoiselle Citrouille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Anne. 08/12/2015 00:54

Vite ! La suite !

Anne. 08/12/2015 11:12

Avec plaisir et impatience :)

Mandarine Rouge 08/12/2015 08:06

Elle arrive ce soir patience ;)