Puisque tu pars

par Mademoiselle Citrouille  -  7 Décembre 2015, 20:25  -  #Pensées

Puisque tu pars

Et puisque tu pars,

Puisque tu me laisses,

Un peu malgré toi je sais,

Et pourtant tu pars,

Et tu me laisses,

Toujours aussi seule,

Aussi désorientée,

Aussi délaissée,

Dans ma douleur,

Il y a les pas de ton cœur,

Qui font un vacarme assourdissant,

Je me brise de l’intérieur,

Je m’assomme chaque fois un peu plus.

Je n’ai plus de mots,

Seulement des maux,

Seulement mes yeux,

Pour te dire à quel point j’ai mal.
A quel point c’est dur,

C’est dur d’aimer,

Mais c’est encore plus dur de t’aimer.

De te chercher,

De t’espérer.

Et puisque tu pars,

Et puisque je t’attends.

Puisque mes larmes sont mon quotidien,

Puisque ma joie est seulement en toi.

Et puisque tu pars,

Que je ne suis plus rien.

Seulement une présence dans ton cœur,

Seulement une présence dans mes écrits,

Seulement une présence douloureuse dans ta vie.

Puisque tu me laisses,

Moi aussi je me délaisse,

Je ne veux plus de moi,

Je ne veux plus de moi sans toi.

Je ne veux plus de ma vie.

Je ne veux plus de cette existence.

Et j'ai peur...

Vraiment peur.

Mademoiselle Citrouille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Anne. 08/12/2015 00:26

Jolie froideur, a fleur de peau...
Peur de la vie.
Pleurs de la vie.
Vos larmes.
Vos armes.

Relevez-vous, et ne nous délaissez pas.