Clouée

par Mademoiselle Citrouille  -  29 Janvier 2016, 12:49  -  #Journal Intime

Clouée

Je ne devais plus écrire.

Je ne le voulais même plus en réalité.

Et me voilà ici.
Chez moi.

Dans ma bulle.

Je suis à nouveau ici.

Pour me cacher.

Pour pleurer.

Pour chercher à reprendre mon souffle.

J’arrive pas.
Je n’y arrive pas.

Je suis clouée sur place.

Mon cœur me gène.
Je n’en veux plus.
Il est immense.
Il est douloureux.
Il me tord en deux.

Je voudrais le jeter loin.

Je voudrais partir loin.
Je voudrais n’avoir jamais existé.

Je voudrais ne t’avoir jamais mis sur ma route.

Je me déteste d’avoir dis à mon cœur que tout est possible.

Qu’à l’impossible nul n’est tenu.
Je me déteste d’y avoir cru.

D’avoir cru que j’en valais la peine.

Je me déteste de ne pas être capable de vivre dans la réalité.

De croire que l’amour est plus fort que tout.

Je me déteste d’avoir pris ton cœur dans ma bulle.
Je déteste que tu ai brisé le mien en milles éclats.

Et puis j’en crève de tes pleurs, de tes larmes, de toi en détresse.

Et puis j’en crève de ne plus avoir le droit de t’espérer.

Je ne voulais pas être de ces personnes qui vivent avec le cœur brisé à vie.
Je ne voulais pas être de ces personnes qui ne seront plus jamais capable d’aimer.
Je ne voulais pas être brisé à tout jamais.

Je crois que plus rien n’aura jamais le même gout.

Je crois que plus rien ne sera plus jamais comme avant.

Je n’ai plus rien.

Ni rêves.

Ni projets.
Ni désirs.

Parce que tu m’as brisée.

Parce que tu m’as détruite.

Dans des promesses de rêve.

Mais tu as oublié la réalité.

C’est certainement ma faute.

J’ai tout fait pour te faire rêver.

On en a oublié la réalité de la vie.

J’ai tout fait pour avoir des promesses de toi.

Aujourd’hui je crois que j’ai des regrets.

Pour la première fois de ma vie.

Des regrets d'avoir fait de toi l'unique rêve de ma vie.

Des regrets d'avoir mis cette arme entre tes mains le jour ou j'ai croisé ton regard.

Mademoiselle Citrouille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Pillule bleue 29/01/2016 13:18

Respirez, mlle citrouille.
Respirez. Pour comprendre pourquoi c'était lui. La vie ne vous a pas tout dévoilé. Vous êtes trop jeune.
Respirez. Pour être en capacité d'accueillir, encore.
Respirez. Part vos doigts, par vos mots.
Écrivez, de votre souffle.
Vivez. Pour lui, pour d'autres, pour demain.

Mademoiselle Citrouille 29/01/2016 13:32

Il a volé mon souffle. Il a volé mon coeur. Il a volé ma vie.