Je ne serais plus une grande personne

par Mademoiselle Citrouille  -  1 Janvier 2016, 18:00  -  #Journal Intime

Je ne serais plus une grande personne

Je ne veux pas être une grande personne.

Je ne veux plus.

Alors je ne le ferais plus, je ne le serais plus.

Voilà.

Si cela vous plait à vous tant mieux. Mais moi c’est fini.
J’expérimente cela depuis bien trop longtemps et je crois vraiment que ca ne me correspond pas.

Dorénavant mes rêves, mes souhaits, mes désirs, mes envies passeront au premier plan.
J’écouterais mon cœur. Et uniquement mon cœur.

Et si la raison veut s’interposer ce sera non.
Il faut savoir dire non.
Les grandes personnes elles disent trop oui pour faire plaisir.

Oui ca va,

Oui je vais le faire,

Oui, oui oui.

Alors moi je vais dire non à ce dont je ne veux pas.

Et puis je dirais oui à la vie. Et puis aux rêves.

C’est fini.

Et puis dire oui quand on ne veut pas ça rime à quoi ?

A part des regrets, des remords, de la tristesse, des manques, des absences, des espoirs vains, qui nous volent nos sourires.

Pffff franchement ça rime à quoi de vivre pour faire plaisir ?
De vivre la vie qu'on nous donne, qu'on nous trace, pour ne pas heurter les sensibilités.

Oh c'est bien beau de faire cela.

Mais un jour tu le regretteras.

Et puis moi les regrets c'est pas mon truc.

J'aime même pas ce mot.
Qu'il est moche.
Alors voilà.

Adieu la grande personne, celle qui fait semblant, celle qui se forge et se forme une carapace, celle qui sait pas trop si c’est une petite fille ou une personne très forte, très grande. Très adulte.

Voilà.

Je ne serais plus une grande personne.

Et cela commence aujourd’hui.

Les adultes ils oublient de vivre, ils oublient de pleurer, ils oublient de se retrouver, ils oublient de rire aux éclats. Ils oublient que demain tout peut se finir. Qu’ils partiront. Que la terre restera, que le temps continuera mais sans eux.

Alors voilà moi j’ai plus envie de passer une seule journée de ma putain de vie à être une putain de grande personne.
Je n’ai plus envie que le matériel prime sur l’essentiel.
Je n’ai plus envie que les besoins que l’on se crée prenne la place de nos rêves profonds.

Je n’ai plus envie de passer devant un pauvre dans la rue sans prendre le temps de lui donner, ou d’un peu de temps, ou d’un peu d’argent.
Je n’ai plus envie de me lever le matin sans désir de vivre.

Je n’ai plus envie de m’inquiéter pour mon compte en banque plutôt que de m’inquiéter de mon entourage.

Je n’ai plus envie de ruminer parce que ma déco est pas jolie ou pas assez comme je le voudrais et que gniagniaaaaa j’ai pas assez d’argent pour avoir une jolie déco....

On s’en TAPE TOTALEMENT ?
Ok ?
Parce que en fait tout ca c’est superficiel c’est faux, ca n’existe pas, ce n’est pas réel.

Quand la vie passera, quand la vie me prendra, je me dirais quoi..
Ohhhhhhh super j’ai tout fait pour avoir une jolie décoration chez moi, un travail qui fait plaisir aux gens, une jolie voiture, et puis j’ai tout fait pour avoir une jolie maison dans laquelle il n’y a personne d’autres que la solitude….

Voyez bien ou je veux en venir.

C’est qu'il ne reste avec vous, lorsque vous quitterez cette terre… que vous.
Il ne restera que votre cœur.

Vos souvenirs.
Et ça, l’argent, la raison, la bienséance, NE L’achète pas.
Le bonheur. Les rêves. Ce qui fait qu’on se lève le matin
On ne l’achète pas

Je n’ai plus envie de me prendre la tête parce que je suis pas assez mince, pas assez musclée, pas assez bien foutue, pas assez sexy, pas assez épilée, pas assez souriante, pas assez sympathique, pas assez drôle, pas assez sportive, pas assez riche, pas assez intelligente, pas assez ordonnée, pas assez normale, pas assez sociable, pas assez droite.

PAS ASSEZ BIEN POUR LES GRANDES PERSONNES.

OUI JE SUIS TORDUE OUI OUI OUI OUI.

TELLEMENT TORDUE ET BARREE.

J’ai décidé que je serais bien pour moi.

J’ai décidé de jouer avec la vie comme elle s’est permise de jouer avec moi.
Et qu’on s’en fout de tout le reste.
Cette année je mets mon cœur à l’honneur.
J’écoute mes envies, mes passions, mes rêves.
Et c’est bien suffisant.
Et voilà.

Et si je peux aussi me permettre on s’en fout du reste.

Franchement c’est quoi vos résolutions de grandes personnes cette année ?
Etre un peu plus riche ?

Avoir une promotion ?

Avoir une maison plus grande ?
Arrêter de fumer ?

Perdre 20 kilos ?

Faire du sport ?

C’est ca ?

Hein, hein, c’est ca ?

Et moi ma résolution elle tient en une phrase.
JE NE SERAIS PLUS UNE PUTAIN DE GRANDE PERSONNE.
Je vais vivre ok ?

Vraiment vivre…

Je vais arrêter de m’imposer des trucs qui serveNT à rien, qui me frusteNT, me culpabiliseNT.

Je vais juste VIVRE COMME JE L’ENTENDS.

COMME UNE ENFANT.
AU JOUR LE JOUR.
A LA MINUTE.

A LA SECONDE.
Et si j’ai envie de pleurer, de crier, de rigoler, de danser, de chanter, de jouer, et BA JE LE FERAIS.

Voilà.

Je ne serais plus une grande personne.
Cette année j’ai envie de m’amuser.

De réaliser mes rêves.

De vivre, de créer, d’envisager.

Encore, toujours.
Plus et davantage.
J’ai envie de créer ma planète.

Et je veux un truc, tu sais, je sais plus le nom mais pour voir les étoiles dans le ciel.

Ba je veux ça. Voilà.

J’ai envie de manger, de boire, de jouer, de regarder des films, encore et encore, parce que j’aime ça et puis c’est tout.

Et puis je vais regarder tout les films du monde, et même ceux que je ne comprends pas et ne comprendrais jamais, juste parce que cela me plait.
Et puis je danserais, le matin, le midi, le soir.

Et puis je chanterais. A tue tête partout. Tout le temps.

Et on s'en fout que je chante mal.

Et j’ai envie de ballade sur la plage, avec toi.

Et j’ai envie d’amour, j’ai envie de toi.
Et j’ai envie que tu viennes sur ma planète un peu.
Et j’ai envie que tu crée la tienne aussi pour comprendre que c’est nul d’être une grande personne.

Et puis j’ai envie d’aller à Londres, à Marrackech, à Barcelone, à Venise, à Bruges.
Et Paris, et encore d’autres, encore et encore.
J’ai envie de bouger, de m’articuler UN PEU. ENFIN.
De vivre. De plus vouloir en dormir la nuit tellement j’aimerais ma vie.
Et j’ai aussi envie de faire un saut en parachute et de voler, vraiment.

Ouais voler.

J’ai envie que la vie me brule les ailes, me brule le cœur. ME BRULE ET ME CONSUME.
Putain mais c’est ça la vie.
C’est avoir des REVES. VIVRE POUR ses REVES.

Donner sa vie pour eux.
C’est écouter son cœur qui bat, et qui flanche, et qui fait mal, et qui s’écroule, et se relève, son cœur bat, et qui brûle, et qui te fait avancer quoi.

Et puis si j’en ai envie je dis des gros mots, et je crie.

Et ca me regarde, c’est ma vie après tout, c’est mon corps, c’est ma BOUCHE.
Voilà.
Alors je ne serais plus un grande personne.
Je vais vivre ma vie.

Réaliser mes rêves.

Vivre chaque minute comme si c’était la dernière.

Et aussi, toi Mon Secret…

Je ne pouvais pas faire un article sans t’évoquer, sans te parler.
Ouais parce que en fait Mlle Citrouille c’est un peu toi aussi.

Alors voilà, toi Mon Secret, toi qui illumines ma vie et parfois la rend terrible.

Viens avec moi, allez, putain vraiment vivons la nôtre putain de vie à deux, notre histoire magique.

Vivons là mais pas comme des grandes personnes.

Vivons là avant que demain nous prennent nos vies.

Voilà MOI JE NE SUIS PLUS UNE GRANDE PERSONNE.

Mais j'ai grandi. Beaucoup. Vraiment. Profondément.

J'ai grandi mais je ne suis pas une grande personne.

Qu’on se le dise.

Et que ceux à qui cela ne plait pas dégage à tout jamais de ma vie.

Voilà, ca aussi c’est dit.

Et je recommencerais peut-être à oublier le monde qui tourne, la vie qui va, à oublier tout ce qui m'entoure. Juste pouvoir revivre. Renaitre de mes cendres.

Allez, vivez la votre vie. Parce que demain n’existera peut-être plus jamais.
Jamais.

Jamais.

Mademoiselle Citrouille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :