Pourquoi j'écris ?

par Mademoiselle Citrouille  -  10 Janvier 2016, 08:33  -  #Journal Intime

Pourquoi j'écris ?

Coucou toi qui débarque ici.

Qu’on mette les choses au clair.
Non,

Ne te sens pas agressé maintenant.
Je veux juste te dire.

T’expliquer.
Ou tu es.
Ici c’est mon univers.
Ma planète.

Mon journal intime.
Mon monde.

Ma carapace.

Mes peurs.

Mes doutes.

Mon moi profond.

Alors si tu arrives ici.

Si tu me lis.

Il faut accepter.
Que parfois je sois blessante.

Parfois je sois violente.

Je sois impatiente.

Désespérante.

Voilà.
C’est ma vie ici.
C’est ma réalité.

Certains vivent dans un monde un peu triste, un peu réel, effectivement.

Mais moi c’est ici.

Ici que je vis.

Que je me réalise.

Que je m’analyse.
Que je me comprends.

Que je me soigne.
Que je m’apaise.
C’est grâce à mes maux que j’écris.
Mais c’est grâce à mes mots que je vis.

Est-ce que la souffrance est ma source d’inspiration ?
Je ne sais pas.

Je crois surtout que c’est l’amour.

Je crois que c’est la vie.

Je crois que c’est moi.

Mon égo.
Démesuré parfois.
Un peu comme chacun je crois.

Je ne cherche pas à me faire lire.
Bien que cela me touche qu’on puisse aimer mes textes.
Je cherche à extérioriser pour pouvoir continuer.
Pour avancer, pour ne pas crever sur place dans ma solitude.

Ici, c’est plus que des écrits en vrac.

C’est mon cœur ouvert.

C’est ma vie à découvert.

Tu peux ne pas aimer ce que je dis.
Mais si c’est le cas, saches que je ne suis pas en mesure de faire différemment.
Je ne peux pas mentir à mon journal intime.

Je ne peux pas fermer les yeux à la vérité du cœur.

Je serais incapable de textes avec des jolies rimes, et des belles phrases.
Je ne sais pas faire.
Je sais juste écrire les maux de mon cœur et les animer dans des proses qui n’en sont pas vraiment.

Je sais même pas ce que je suis, ce que je pense, ce que je veux, ce que je désire.
Mais Mademoiselle Citrouille elle sait mieux que mieux.

Elle est forte malgré ses fragilités.
Elle est belle malgré ses faiblesses.
Elle sait prendre des décisions.

Elle sait faire des choix.

Elle sait avancer.

Elle assume ce qu’elle dit.

Elle avance.

Mademoiselle Citrouille c’est celle qui me permet de me lever, d’avancer, de continuer à rêver même quand je désespère.

Ce n’est pas elle qui a besoin de moi.

C’est moi qui ai besoin d’elle.

Ce blog il est né je crois d’un rêve.

D’une histoire d’amour.
Ne dis-t ‘on pas qu’il faut une muse pour écrire ?

Alors je crois que je l’ai trouvé…

Enfin je ne crois pas que ce soit une muse.

C’est plutôt un personnage.
Un peu comme moi je crois.

Torturé.

Ecorché.

A vif.

Avec une carapace.

Avec ce besoin de fuir quand on l’approche vraiment.

Avec ce besoin de donner à aimer une part de nous même.

….
J’aurais tant et tant à dire sur mon personnage secret.
Sur celui qui m’inspire autant.
Car il fait partie de moi.
Car il est comme moi.

Car il est devenu ma vie.

C’était évident qu’il soit dans mes inspirations, dans mes écrits.

Cela n’était pas possible autrement.

Alors voilà.

Ici c’est ma bulle.

Celle ou je peux souffler, reprendre mon souffle surtout.

Quand tu n’es pas là c’est le seul endroit qui me permet de vivre.

Qui me permet de ne pas m’écrouler.
Je suis dure parfois.
Je suis violente.

Je suis impertinente

Parfois je suis même indécente.
Je te désarme.
Je te charme.

Parfois, je suis juste un flot de larmes.

Dont j’abuse dans mes mots.

Des larmes à la dérive.

Qui arrive,

Qui ne se contrôle pas.
Toujours quand tu n’es pas là.

Toujours quand je suis seule.

Toujours quand j’ai peur.

Souvent quand j’aurais besoin de toi.
Mais que tu n’es pas là.

Alors j’écris.

Encore.

Toujours.

Pour soigner mes ailes écorchées.
Pour soigner mon âme torturée.

Pour apaiser mes maux les plus sombres.

Sous l’effet du manque.
Sous l’effet de l’absence.
Sous l’effet de la distance.
Je m’enivre dans l’écriture.

Je trace des ratures sur ma vie.

J’en fais mon univers.
Au milieu de mes travers.

Je me dévoile.

Et je t’inflige cela.

Je me mets à nue.

Je laisse mes douleurs saigner sur mes mots.

Je me laisse désemparée sous ta lecture.

Mademoiselle Citrouille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Pillule bleue 10/01/2016 10:48

Continuez chère Mademoiselle Citrouille....
Ne vous arrêtez pas.
Déshabillez votre âme encore...
Vous n'êtes jamais aussi belle que quand vous êtes nue, toute nue...
Offerte aux lecteurs que nous sommes.
Offerte et nue. Sans défense.
Désarmée.
Desâmée.

Vous larmes comme une encre.
Votre âme comme ancre.
Pour vous garder au port, à bon port, parmi les vivants...

Pillule bleue 10/01/2016 21:17

Je suis un piètre introspecteur...
Je reviendrai, avec + de temps, promis...
Quand a mon pseudo >>> mystère !!! :-)

Mademoiselle Citrouille 10/01/2016 20:14

Je suis heureuse de vous lire à nouveau, je pensais que mes articles n'étaient plus à votre goût.
Je suis donc rassurée.
Cher lecteur, est-il possible de savoir qui se cache sous ce pseudo teint d'ironie et de sous entendus ?
Je ne compte pas m'arrêter. Plus j'écris plus j'aime écrire.
Votre commentaire me touche autant qu'il me gêne.
Le choix de vos mots peut-être ?
Mon esprit dérouté aussi ?
Dites moi.
Introspectez moi ...