J'étais à lui

par Mademoiselle Citrouille  -  13 Février 2016, 19:42  -  #Journal Intime

J'étais à lui

J’étais à lui.

Mais il n’était pas à moi.

Il m’avait pris mon cœur.

Et il s’occupait de le détruire jour après jour.

Nuit après nuit.

Malgré lui.

En fait ce n’était pas vraiment lui.

C’était ses absences.

Il me plongeait dans l’errance.

Et il m’y laissait.

Seule.

Il éteignait les lumières et repartait.

J’étais sa part d’ombre.

Sa part sombre.

Celle qui reste impossible.

Et moi j’étais à lui.

Quand il sortait j’attendais.

Quand il riait j’attendais.

Quand il vivait j’attendais.

Quand il mentait j’attendais.

A force d’attendre mon cœur était devenu un nuage.

Le soleil avait disparu.

Je n’avais plus l’envie ni de rire ni de sourire.

Je voulais disparaître.

Je voulais m’éteindre.

Je voulais mourir de ne pas pouvoir vivre.

Je traversais la vie impassible.

Quand je le pouvais je dormais.

Juste pour oublier mon existence.

Et la sienne.

Juste pour ne plus souffrir.

Quand je le pouvais je m’envolais.

Loin, très loin.

Haut, si haut.

Ainsi, j’oubliais le monde, la vie, la réalité de notre histoire.

J’étais bien à lui.

Mais lui, il n’était pas à moi.

Ce n’est pas douloureux d’être seule.

Ce qui est douloureux c’est d’être cachée.

Délaissée.

Au profit d’une jolie comédie.

Et moi j’attendais.

Je voulais rêver à nouveau.

Je voulais y croire encore.

Mais il est impossible de rêver avec un cœur détruit.

Mademoiselle Citrouille.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :