Trahison

par Mademoiselle Citrouille  -  24 Avril 2016, 16:42  -  #Journal Intime

Trahison

Je crois que tu ne comprends pas,

Ou que tu comprends et que tu fais semblant de ne pas comprendre.

Parfois, tu me fais mal,

J’essaye de passer au dessus de ma douleur.

De me dire que c’est la vie, la situation qui veut cela.

Vraiment,

J’essaye de tout mon cœur.

Et puis parfois consciemment, ou inconsciemment, je n’en sais rien.

Tu me détruis.

Tu me mets plus bas que terre.

Tu vois j’imaginais pas qu’un jour tu me ferais autant de mal.

Que tu pourrais me cacher des choses, me mentir, par omission.

Je ne pensais pas.

Cela est fait.

On ne peut pas revenir en arrière.

Elle ne veut pas te perdre et elle est en train de tout mettre en place pour te décourager…

Pour me décourager.
Et tu fais quoi… tu fonces, tu suis…

Tu m’as fait si mal.

Je crois que tu n’imagines pas cette douleur au fond de mon cœur.
Mes jambes qui se sont vidés de leur sang.
Je tenais à peine debout, comme si c’était irréel.

Comme si tu n’avais pas eu deux secondes pour m’écrire, me prévenir.

Tu me dis je suis désolé.

La seconde d’après tu m’insultes à moitié.
Tu me dis je suis désolé.

Mais est-ce que tu t’ai dis à un seul moment je vais me rattraper, passer du temps avec elle, lui expliquer, arranger les choses.

Non.

En fait tu es désolé dans des mots, mais dans les actes tu n’es pas désolé.

Tu t’es inquiété de comment j’arrivais à gérer cela ?

Tu dis que tu m’aimes, mais en fait j’ai juste le sentiment d’être une jolie aventure dans ta vie.
Une aventure que tu vas oublier pour reprendre ta vie.

Oui j’ai mis le bordel dans ta vie.
Tu sais quoi tu as mis le bordel dans la mienne aussi.

J’ai mal.

Et en réalité je ne comprends pas.

Je ne comprends pas que tu acceptes de rentrer dans son jeu, de la laisser détruire notre histoire.

Je vois avec le recul parfois je me rends compte que je n’existe plus. Plus du tout.

Tu m’as même menti…

Je me sens trahie par tes mensonges, par omission ou autre.

Y avait-il eu d’autres mensonges avant ?

Je ne le sais pas.
Je ne le saurais sans doute jamais.

Mademoiselle Citrouille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :