Trouble passager

par Mademoiselle Citrouille  -  30 Juillet 2016, 18:33  -  #Journal Intime

Trouble passager

Mes larmes me semblent immenses,

Dans ce monde ou je suis si petite.

Mes larmes débordent,

Dans cette coquille si minuscule.

Ma vie est vide sans toi.

Si vide.

Mes certitudes s’évaporent au fur et à mesure ou ton absence envahit ma vie.

Avant je t’avais….

Pour sécher mes larmes,

Pour te confier mes douleurs enfermés,

Je t’avais,

Pour te dévoiler les méandres de mon cœur,

Pour t’expliquer les raisons de mes larmes,

Je t’avais pour tout te dire,

Mes peurs, mes craintes.

Mes espoirs, mes rêves.

Je t’avais,

Pour te dire tout les mots derrière mes silences,

Pour te dire toutes mes douleurs derrières mes absences.

Je t’avais pour me lire.

Je t’avais pour m’écrire.

Aujourd’hui mon chagrin est enfoui au plus profond de moi.
Je le cache comme un secret misérable.

J’en ai honte.

Je ne veux plus que tu vois mes larmes et mon découragement.

Je ne veux plus que tu vois mes faiblesses et mes douleurs.

Je veux juste que tu crois encore en moi, en nous.

Que tu me vois forte et souriante.

Que tu me vois digne et fière

Je veux juste être assez forte pour te tenir à bout de bras.

Pour t’aider à avancer.

On pourrait se dire que je suis shooté par des médicaments, que je suis shooté pour ne plus penser, pour ne plus rêver, pour ne plus souffrir, pour vivre encore un peu dans ce monde de dingue….

En réalité.

Je n’existe plus.

J’erre dans la vie.

Dans ce semblant de vie qui semble ne plus m’appartenir.

Dans ce semblant de vie que je ne contrôle plus.

Je m’assois sur mes larmes et mes chagrins.

En espérant des jolis lendemains.

Mademoiselle Citrouille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :