17/01/17 – Extrait de Mon Cher Journal

par MadMoiselle Claire  -  9 Mai 2017, 19:00  -  #Journal Intime

L’écrasement c’est l’attente insoutenable.
L’attente qui me réveille la nuit en sursaut après avoir lutté pour trouver le sommeil.
L’attente qui étreint tout mon être.

L’attente que me donne des nausées à chaque réveil.
L’attente qui me fout douter, tomber, m’écraser.
L’attente qui effleure chacune de tes respirations, chacun de mes souffles.

L’attente qui vis et dors en moi.

L’attente qui me brise la poitrine à mesure que le temps passe.
L’attente qui me brise mais me fait vivre.
Sans elle, que me reste t-il ?

Sans elle, tu ne serais plus là.

Sans elle, tu n’existerais plus dans ma vie.
Et alors je serais quoi ? Je deviendrais quoi ?

Je mourrais à coup sur, j’en mourrais, je n’y survivrais pas.

L’attente me tient la tête hors de l’eau et me permet de survivre.

Cette attente qui me terrifie et qui représente ma survie.
Je t’aime, je t’aime tant et tellement.

Avant toi je n’avais jamais connu cela et je ne sais que plus jamais je ne pourrais ressentir cela.

Tu as pris toute la place dans ma vie.
Quand tu t’éloignes, quand tu t’absentes, je peine à vivre, je traverse la vie comme un fantôme dans le bruit de tes pas.
Parfois tu flippes et tu t’éloignes, tu t’enfuis et chaque fois tu me laisses avec un trou béant dans le cœur.

Tu le piétines, tu me l’arraches, et même si tu reviens toujours, mon cœur en garde la cicatrice, mon cœur garde les traces de cette destruction, de cet acharnement.

Pourquoi ?

Pourquoi tu n’es pas déjà prêt de moi si tu m’aimes vraiment ?

Pourquoi il te faut tant de temps ?
Pourquoi nous ?
Pourquoi moi ?
Pourquoi tu piétines ?

Pourquoi tu n’y arrives pas ?
Pourquoi tu ne me proposes pas mieux que cette pute d’attente.
Pourquoi je n’ai pas mieux que des nuits seules dans l’ombre de mes cauchemars ?
Est- ce que je suis tombé si bas que je ne mérites que cela ?
Est-ce que je paye aujourd’hui les erreurs de ma vie ?
Est-ce une revanche sournoise et douloureuse de la vie sur mon incapacité à être mieux, à faire mieux.
Je donnerais tout pour toi, tout jusqu’à mon estime de moi, jusqu’à mon dernier souffle.

Je souffrirais milles fois pour toi.
Mais quand me rejoindras tu ?
Quand assumeras-tu ?

 

Mademoiselle Citrouille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :