Echec et Mat. La Reine au sol.

par Petite Plume  -  23 Avril 2020, 16:20

Je voudrais t’oublier,

Mais tu as fait de mon coeur ton prisonnier.

Je voudrais ne plus t’aimer,

Mais je suis pieds et mains liés,

 

Je voudrais t’abandonner,

Mais je suis là, encore à t’espérer.

Je ne sais plus avancer sans toi,

Mais je dois apprendre,

 

Toi, mon Roi, tu préfères vivre sans moi,

Que de tout quitter pour une vie à nous.

 

Il y a cinq ans, je t’ai choisi,

Comme une évidence, comme une chemin de vie.

Je t’ai choisi pour construire chaque moment de mon présent et de mon futur.

Et aujourd’hui, je suis partie,

Comme une déchirure, qui bat la mesure.

 

Moi, ta Reine, impuissante a être dans l’ombre de ton coeur,

J’ai pris la décision de m’éloigner, comme un lourd chagrin, que désormais, je dois porter.

 

Petite Plume

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :