Comme un mauvais rêve

2 Avril 2016, 22:20

Comme un mauvais rêve

C'était un soir un peu comme tant d'autres.

Sauf que c'était pas vraiment comme les autres.

Ce soir j'ai compris pourquoi j'avais mis une carapace avant toi.

J'ai compris pourquoi je l'avais toujours eu.

Mais ce soir j'ai aussi compris que ma carapace n'était qu'une simple coquille.

Une coquille que ta main a pu briser juste en la tenant assez fermement.

C'était un soir,

Un soir où j'ai ressenti une blessure.
Douloureuse.

Comme réveillée du passé.

Une blessure qui vous cloue sur place.
Une blessure dont vos larmes ne veulent même pas.

Une blessure qui vous fait réfléchir à votre raison d'être.

D'exister surtout.

C'était un soir, un soir pluvieux.

C'était un jeu.

Ou pas.

Je ne ris plus maintenant.

Je ne pleure plus maintenant.

J'ai juste un trou béant dans le coeur.

Une blessure invisible.

Une blessure incisive.

Une blessure inattendue.

Et des frissons qui bouleverse ma chair.
Tu m'as dit que j'étais jolie.

Puis tu es parti.

Comme si je n'étais rien pour toi.

Comme si nous n'avions rien vécu.

Comme si tu n'avais pas mon coeur entre tes mains.

Je me suis sentie si stupide, si seule, si fragile.

Je suis restée la.

Longuement.

Allongée sur le sol de ma chambre.

J'étais en apnée.

Incapable de penser

Incapable d'analyser.

Incapable de gérer.

À me demander pourquoi...?

À me demander qu'avais-je fais...?

Pour avoir cela de toi.

Et puis à me rappeler...

À mon passé.

Et j'ai su.

Et je savais à quel point je le méritais.
C'était ma punition à la vie.

La seule personne qui pouvait m'atteindre c'était toi.

J'étais atteinte.

Dans les remords et la culpabilité de ma vie passe.

Puis tu es parti.

J'ai entendu tes pas.

La porte.

Ta voiture.

Puis plus rien.

Comme un mauvais rêve.

Qui nous bouscule à tout jamais.

Sauf que ...

Ce n'était pas un rêve.

Mais une réalité.

Mademoiselle Citrouille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Pillule bleue 03/04/2016 01:39

Jetez le, cet homme,
Il ne vous mérite pas...

Mademoiselle Citrouille 03/04/2016 21:03

C'est à moi d'en juger. Je crois que c'est moi qui ne le mérite pas.