J'ai bien le droit

par Mademoiselle Citrouille  -  30 Novembre 2015, 21:32  -  #Pensées

J'ai bien le droit

J'ai bien le droit,

De réagir comme je veux.

De rire si je le veux.

De pleurer aussi parfois.

De vouloir de l'amour.

De vouloir des câlins.

D'etre chiante et parfois trop collante.

J'ai bien le droit,

De ne pas savoir ce que je veux.

Tu me laisses si peu de temps que j'hésite parfois.

De ne pas savoir si je veux parler ou t'embrasser.

J'ai bien le droit,

De faire mes choix.

De construire ma vie.

D'essayer de vivre pour moi.

Sans tenir compte de toi.

D'essayer cela sans jamais y arriver.

J'ai bien le droit,

De dire que je ne suis pas un jouet.

Je ne suis pas la posée dans un coin.

À attendre que tu puisse t'occuper de moi.

Quand le temps veux bien de notre histoire.

Quand le temps veut bien de nous dans son éternité.

J'ai bien le droit,

D'avoir des rêves.

D'avoir des espoirs.

D'y croire quand je m'endors.

D'y croire quand je me réveille.

J'ai bien le droit,

D'essayer d'être forte.

D'essayer de croire que je peux encore y arriver sans toi.

D'essayer de me persuader que tout est possible.

D'essayer de me faire aimer de toi même si au lieu de cela je t'agace.

J'ai bien le droit,

D'en avoir marre parfois.

De ne plus vouloir être mise de côté.

De ne plus vouloir être une possibilité.

J'ai bien le droit,

D'écrire des poèmes qui ne veulent rien dire.

De m'exprimer.

De faire des phrases sans queue ni tête.
Et puis de dire merde au monde entier.

J'ai bien le droit,

De trouver injuste de devoir lutter pour t'aimer.

Et de trouver injuste de devoir encore pleurer comme si je n'avais pas assez souffert de désamour.

D'être fatigué de passer au second plan.
D'être fatigué de faire semblant d'aimer ma place.

J'ai bien le droit,

Moi aussi de vouloir t'avoir la nuit pour moi.

De prendre mes cafés avec toi.

De dîner avec toi.

De me réveiller la nuit dans tes bras.

De t'attendre à la maison le soir.

De passer noël avec toi.

Puis ton anniversaire, la saint Valentin, et Pâques et le nouvel an et toutes ses fêtes que je déteste maintenant.

J'ai bien le droit,

De parfois vouloir disparaître,

De dormir tout le temps pour oublier que je dois vivre.

De dire des trucs qui ne veulent rien dire.
De parler toute seule.

De me shooter a de la musique.

De me droguer à mes poèmes.

De me faire partir avec des antidouleurs.

Parce que en fait j'ai juste le coeur douloureux.

Parce que c'est trop mal foutu personne n'a encore trouvé de remède pour soigner un coeur amoureux.

Parce que moi j'arrive à peine à m'apaiser pour m'éviter de crever.

Parce que j'ai juste besoin d'écrire sans que tu penses que je te mets des ultimatums.

Parce que je ne t'en mettrais jamais.

Je t'aime trop pour m'imposer.

Parce que j'ai juste besoin de m'exprimer pour ne pas sombrer.

Parce que malgré tout ce que tu vas penser en me lisant je suis et je serais toujours la.

J'ai bien le droit,

De t'aimer comme je le veux.

De t'aimer a en perdre la raison.

De t'aimer et d'en pleurer.

De t'aimer sans savoir où je vais...

Mademoiselle Citrouille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Pillule bleue 30/11/2015 21:45

Vous aimez + comme vous le pouvez que comme vous le voulez, chère Mandarine.
Apprenez que souvent c'est ainsi que l'amour se vit, + subit que contrôlé.
Heureusement d'ailleurs, c'est là toute sa puissance.

Mandarine Rouge 30/11/2015 22:34

Alors je n'ai rien d'autre à dire que cette puissance est parfois trop forte pour ma fragilité. J'essaye de m'accrocher. J'essaye de ne pas tomber. J'essaye de l'aimer bien...

Pillule bleue 30/11/2015 22:28

La puissance de l'amour se trouve dans la beauté d'une relation qu'il génère... Et dans l'espoir qu'il engendre....

Mandarine Rouge 30/11/2015 21:51

.... On essaye malgré tout de se persuader qu'on peut contrôler ... La puissance de l'amour se trouve sans doute dans la souffrance...